Accueil‎ > ‎Infos production‎ > ‎

Endives culture

 

L’endive est bien une spécificité de notre pays, la France est le premier producteur mondial, avec 80% de la production dans les trois régions Nord, Pas de Calais et Picardie. Elle est cultivée en grande quantité en France depuis 1920. Mais contrairement à toute attente c’est un agriculteur de la région de Bruxelles qui a découvert la première endive en oubliant des racines de chicorées dans sa cave !

L’endive s’obtient en deux grandes étapes.

De mai (semis) à novembre (récolte) on cultive le chicon en plein champ. La culture ressemble à la betterave à sucre que l’on voit sur le plateau de Saclay.

Ensuite, de novembre à avril l’endive en elle-même est obtenue,

Après un petit passage au froid qui va provoquer l’apparition des bourgeons, les chicons (racines qui ressemblent à une grosse carotte) sont conservés en cave. Les feuilles vertes ont été enlevées et les chicons sont posés verticalement bien serrés les uns contre les autre.

En une 20aine de jours à 20°C dans le noir absolu (sinon l’endive verdit), les bourgeons sortent et sont récoltés.

 

Aujourd’hui, les endives ne sont plus amères comme autrefois, des variétés plus douces ont été sélectionnées.

 

Au moment du forçage, les plantes sont dans le noir, avec une forte humidité proche des 90%, elles sont serrées les unes contres les autres à des températures douces 20°C, peu de circulation d’air. Bref tout ce qu’il faut pour l’installation des parasites si l’on n’y prend pas garde.

  Si nous tombons sur un bon producteur, comme Benoît, Il sait gérer pendant le forçage tous les paramètres évitant ainsi l’apparition de maladies et de pourritures et donc l’intervention des produits phytosanitaires. En effet, tout l’art de produire de bonnes endives réside dans le fait de bien surveiller et gérer les paramètres de culture. Celles-ci sont non traitées.