Accueil‎ > ‎Infos production‎ > ‎

fraises hors sol


Fraises Hors sol et production intégrée.

La semaine dernière, je vous ai longuement parlé de ce qu’est la production intégrée.

Mais voici une réponse à la question récurrente :

Pourquoi aujourd’hui les fraises sont-elles cultivées hors-sol et sous abris ?

Que-ce-que ça veut dire et pourquoi ?

- Hors sol 

Pour des raisons de main d'œuvre et de réduction de la pénibilité du travail. En agriculture aussi, on essaie de rendre le travail moins pénible pour l'ouvrier...

Pour des raisons de coût de main d'œuvre, il faut en France rester compétitif et il est beaucoup plus rapide pour un cueilleur de repérer la fraise mûre quand elle est au niveau des yeux et aussi beaucoup moins pénible de cueillir debout qu'à genoux.

Pour des raisons de propreté du fruit à la récolte et contre les maladies fongiques. Les fraises sont très fragiles en particulier aux champignons. Si elles sont cultivées en hauteur d'une part elles ne se salissent pas et d'autre part les circulations d'air autour du fruit font que celui-ci est beaucoup moins sensible aux attaques de maladies fongiques qui sont directement liées à la mico-humidité autour du fruit mûrissant. De ce fait, les fraises peuvent être plus facilement cultivées sans fongicide.

Pour finir, les cultures hors sol ne posent pas de soucis de mauvaises herbes, de ce fait, les fraises n’ont pas reçu d’herbicides.

Les fraises hors-sol sont donc pratiquement non traitées.

- Sous abri

Expliqué dans la dernière brève, la culture sous abri permet la production intégrée qui, si elle est bien suivie, réduit extrêmement voire supprime l’apport de fongicide et  élimine les traitements insecticides.

- Pourquoi le goût est-il moins bon hors-sol et sous abris ? 

Pour des questions de récolte, si les fruits sont récoltés mûrs à point, ils sont bons, mais plus les fraises sont mûres, moins elles supportent le transport. Tout le problème est de trouver un compromis entre le transport, la manipulation, et la maturité.

Les fraises cultivées en pleine terre sont faites pour être consommées sur place. En Ile de France, on les trouvera fin juin sur les marchés et en petite quantité. Elles sont vendues le lendemain de la récolte, voire le jour même pour être consommées le jour de l’achat.

 

Comments